Le gène égoïste

Le Gène égoïste (anglais : The Selfish Gene) est un livre sur l’évolution écrit par Richard Dawkins, publié en 1976.

  • GENRE : vulgarisation scientifique
  • DOMAINE : Théorie de l’évolution / Biologie
  • ANNÉE DE PARUTION : 1976
  • FACILITÉ D’APPROCHE : 6/10
  • À LIRE AVANT : « L’origine des espèces » – Charles DARWIN

Contexte de lecture

Le gène égoïste est l’un des premiers livres de vulgarisation scientifique en biologie que j’ai lu. À l’époque j’avais, trivialement, pris une claque ! En effet, ce livre m’a littéralement ouvert à la biologie en découvrant une autre porte de compréhension du vivant. Imaginez un peu, approcher le vivant du point de vue des gènes et nous imaginer comme des machines évoluées créées pour la survie et « l’immortalité » de ceux-ci, quelle remise en question de ma vision étriquée du monde.

J’ai aussi compris, ou plutôt entrevu, ce qu’était la démarche scientifique et la notion de biais cognitif alors que j’étais en Terminale C ! Bravo l’éducation nationale 😉 (mais peut-être que tous mes camarades le savaient et que je n’étais qu’un cancre…) !

20 ans plus tard et de nombreuses lectures au compteur, je mesure toute la limite de l’ouvrage et son parti-pris idéologique. Mais malgré sa vision mécaniste du comportement comme expression de la compétition entre gènes, je garde une certaine tendresse pour lui, une première marche vers l’ouverture à un autre regard sur le monde.

Résumé du livre

L’auteur par du principe, pour analyser le vivant, que la sélection des espèces et des individus doit en réalité être étudiée du point de vue des gènes. Ceux-ci chercheraient à développer des stratégies pour assurer leur réplication et leur survie indépendamment de l’intérêt propre de l’individu et de l’espèce. Il s’ensuit toute une analyse des stratégies possibles qui expliqueraient les choix que l’on peut observer dans l’évolution des espèces et développe la notion de « Stratégie évolutivement stables« .

Il finit son approche par l’application de sa théorie au domaine de la culture en inventant le concept de « Mème« .

Pourquoi lire ce livre ?

Même si aujourd’hui la théorie de Dawkins est critiquée et qu’elle a aussi amené certains détracteurs à y voir une orientation idéologique contestable, elle reste une œuvre majeure qui a marqué notre approche contemporaine de la théorie de l’évolution Darwinienne.

Ce livre m’a d’ailleurs permis de mieux comprendre la théorie de Darwin en sortant des idées reçues et des simplifications une fois que j’ai souhaitais comprendre les implications réelles de cette théorie.

Il permet aussi de comprendre que la vie et ses enjeux sont bien différents de ce que nous pouvons imaginer de prime abord avec notre vision égocentrée et notre anthropomorphisme à tout va. Cette théorie, bien que biaisée, à l’avantage de nous rappeler que notre corps est le résultat d’une coopération étroite entre des milliers d’organismes et que chercher à comprendre la nature, c’est aller au-delà des « apparences »

Enfin, ce livre est un exemple intéressant d’analyse scientifique directement influencée par l’idéologie dominante dans une société. Maintenant que nous arrivons dans un monde où les tenants de l’entraide et de la réciprocité sont enfin entendus, cette théorie semble avoir fait long feu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *